L’énergie

Nous abordons ici les principes généraux utilisés dans les yOmOtic. Chaque habitat est différent, conçu suivant les besoins des utilisateurs.

Approvisionner tous les foyers en électricité à partir de petits systèmes de production qui se complètent suivant les besoins est une solution pérenne. Cela s’appelle la cogénération.

Le solaire, l’éolien sont des énergies dites “renouvelables”. En y regardant de plus près, les types de centrales qui produisent ces “énergies renouvelables” ne sont pas écologiques. Par exemple, lors de la production d’un panneau solaire, la quantité d’énergie nécessaire utilise des matériaux rares déjà surexploités dans le domaine de l’électronique.

Vouloir produire, pour tous, en quantités est dispendieux . Non seulement à cause de la multitude de matériaux utilisés, des facteurs de risque d’accident  (destruction de la biodiversité, feux de forêt, etc) mais aussi car le transport d’énergie engendre de grandes pertes.

“78% des pertes proviennent de la déperdition d’énergie qui s’opère dès qu’un courant circule dans le matériau conducteur des liaisons (cable, transformateur, etc).”
(https://lemag.rte-et-vous.com/actualites/deperditions-denergies-ou-pertes-en-ligne-un-phenomene-naturel)
Plus il faut transporter de l’énergie sur de longue distance, plus la déperdition d’énergie est conséquente. Avec ces faits, la création de parcs éolien géants, ou de fermes solaires nous paraissent être dénuée de tout sens écologique.

C’est pour cela que nous travaillons à combiner des technologies renouvelables pour optimiser leur efficacité en les intégrant directement à l’habitat. Vous l’aurez compris, plus de transport, donc moins de pertes d’énergies. Nous parlons ici d’auto-consommation. Nous produisons et utilisons l’énergie sur place.

L’autre problématique de l’énergie électrique est le stockage. En effet, la production des batteries est énergivore et utilise elle aussi des minerais précieux, qui sont des ressources très limitées dans le temps.

Comment produisons-nous de l’énergie ?

p

  • L’énergie solaire

Nous utilisons principalement l’énergie solaire grâce à une parabole qui condense les faisceaux de lumières sur un moteur à gaz. Le moteur Stirling est une innovation qui date d’une centaine d’années. Il a la particularité de produire une force grâce à l’expansion d’un gaz. Dans notre cas, nous chauffons le gaz grâce aux rayons du soleil, celui-ci entraîne des pistons qui sont convertis en énergie électrique au travers d’un transformateur et stocké sous forme d’air comprimé ou dans un volant d’inertie.

Un volant d’inertie, c’est utiliser la force de la gravitation pour faire tourner très rapidement une masse autour d’un axe. Une fois la rotation lancée par la production solaire ou éolienne, l’énergie se conserve pendant 48 à 72h. Récupérer de l’énergie solaire pendant la nuit devient un jeux d’enfant, il suffit de puiser, grâce à un moteur, de l’électricité, freinant le volant d’inertie. La parabole solaire et l’éolienne rechargent le volant d’inertie quand les conditions météorologiques le permettent.


LATULPA yOmOtic ne s’arrête pas là, nous avons d’autres solutions ! Nous en parlerons plus clairement dans de prochains articles.

Rappelons le, yOmOtic utilise la technique de la bio-inspiration. La nature a toujours su utiliser l’énergie du soleil et celle des fluides (air, eau, gaz). Nous assemblons avec bon sens les techniques les moins invasives pour notre planète.

Contactez-nous pour en savoir plus.

Un grand merci à la communauté open-source notamment pour les visuels et les vidéos libre de droit.

- Unsplash - Pexels - Freepik - Pixabay - Shutterstock - Videezy - Coverr - Veeterzy -

Melissa Askew - Matt Sclarandis - Martin Sanchez - Elaine Casap - Jakub Kriz - Kyle Glenn - Annie Spratt -

Ben White - Frank Mckena - Sammie Vasquez - Shane Rounce - Stephen Leonaedi - Duy Pham - et plus encore !