l’alimentation

Une production légumière autonome,

La désertification et le dérèglement climatique sont autant de délits pour notre planète. Répondre aux besoins nourriciers d’aujourd’hui et de demain est le défi relevé par LATULPA.

p

Des fermes et projets d’exceptions, tels que la Ferme du Bec Helloin (Normandie, France), Songhaï (Porto-Novo, Benin), Ouroboros Farms (Californie, USA, investissement 250 K$ amorti en 3 ans) utilisant le biomimétisme tel que la permaculture et l’aquaponie, sont des solutions très efficaces dans l’environnement que nous connaissons actuellement. Avec le réchauffement climatique, qui s’annonce (dans une version optimiste de 2 à 4 degrés d’ici à 2050), des pics de pollutions, des hivers plus longs, des pluies plus rares… Ces solutions pertinentes deviendront impossibles à maintenir dans un environnement devenu hostile.

p

S’articulant sur plusieurs zones spécifiques autour des technologies biomimétiques telles que l’aquaponie et la permaculture, les yOmOtic ainsi que les serres développées par LATULPA permettent de garantir une production alimentaire écologique à l’année, qu’elles que soient les conditions extérieures.
Cocon, protecteur, la serre que nous avons développée protège de façon automatisée la production alimentaire vitale pour ses occupants.

Jardin d’éden, les besoins nourriciers primaires sont assurés par le cœur de l’habitation, qui assiste l’ingénieux système aquaponique.

Corne d’abondance, la « Bioserre » permacole agencée en « Mandala », produit des légumes et des fruits en suffisances, des plantes aromatiques ou médicinales, ainsi qu’une production animale (avicole, piscicole, apicole…). Protégée des intempéries et gérée de façon autonome par l’habitation, cette oasis a pour vocation de produire une alimentation soigneusement sélectionnée selon la région.

Cet écosystème autonome a pour vocation d’offrir une autonomie alimentaire à ses occupants, de rayonner bien au-delà et de régénérer l’environnement.

p

LATULPA c’est une économie durable et juste, une économie qui doit s’intégrer dans la biosphère dont elle dépend (rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme). C’est sur ce socle commun que se construit la fécondité. L’habitat à énergies positives, l’autonomie en eau et en nourriture, la permaculture… sont au croisement d’une économie stable, des sciences humaines et sociales.

Un grand merci à la communauté open-source notamment pour les visuels et les vidéos libre de droit.

- Unsplash - Pexels - Freepik - Pixabay - Shutterstock - Videezy - Coverr - Veeterzy -

Melissa Askew - Matt Sclarandis - Martin Sanchez - Elaine Casap - Jakub Kriz - Kyle Glenn - Annie Spratt -

Ben White - Frank Mckena - Sammie Vasquez - Shane Rounce - Stephen Leonaedi - Duy Pham - et plus encore !